Costume-russe

Artisanat de caractère

Le style de la peinture russe sur bois de Gorodets est vite reconnaissable par la naïveté de la technique. Par exemple, le carrosse peut n'avoir que deux roues. Celle de devant. Certaines scènes sont à la limite de la caricature.

On y voit les scènes de vie de la Russie de la fin du XIX-e siècle: la cérémonie russe du thé, les promenades dans les rues.
Les détails des scènes sont souvent grotesques: les rideaux en forme de gigot tenus par un cordon avec des gros pompons, l'horloge sur le mur intérieur comme signe d'aisance.

Vous n'y trouverez pas des pauvres paysans, mais les mam’selles avec leurs cavaliers en habits de dimanche, les calèches avec des chevaux.

Oui, les animaux sont toujours présents dans la peinture de Gorodets. Rare panneau ou objet passent sans un cheval plein de grâce seul ou avec son chevalier. Ne soyez pas surpris de trouver un animal plus exotique comme le lion ou le léopard.

Les oiseaux prennent une place particulière dans la peinture sur bois de Gorodets. Ce sont des coqs en position d’attaque ou de victoire, des pigeonnes-symbole d'une jeune fille douce ou des oiseaux exotiques voir inventés.
Un autre trait typique de cette peinture est la présence de guirlandes et de rosasses de fleurs. La fleur principale est une trolle (Trollius) купавка, купавница, de la même famille que les renoncules. C'est une fleur de légendes très anciennes entourée de mystère.
D'autres fleurs peuvent accompagner la trolle comme la marguerite, clochette, les boutons. Le tout est garni de feuilles et de verdure importante.

Le fond est traditionnellement vert ou rouge «tendu». A l'aube de cette peinture les artisans laissaient le fond du bois naturel, sans préparation.
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage